h1

Skiii!!!

décembre 10, 2009

Ouais, après 15 ans, je remet les pieds sur des skis. Le programme: deux voitures, un grand groupe, deux « débutantes », dont moi. On prend un cours? Allez: Dans une demi heure votre cours commence. Bon…
Une demi heure, c’est beaucoup. On en profite pour se faire un peu aux descentes. Je me jette sur une petite piste verte à toute vitesse, sans mesurer quoi que ce soit. Je me fous la trouille, je me casse le gueule. Cool. Au moins, comme ça c’est fait, je sais qu’à cette vitesse là, ça ne fait pas mal. Je me lève, je suis à fond. La reine de la piste verte. Que c’est chou…

Et puis le cours. Pas superflu, le cours, ça je vous le dis! Les conseils du prof m’ont évité un tas de chutes, que j’ai senti venir, mais… hop, on remet le poid du corps au bon endroit et ça continue.
C’est pas facile d’être débutante de ski à mon âge. Surtout dans une région où les gens pratiquent depuis touts petits! Bref. je vous ai réservé une petite photo de ma 3e et dernière chute du week end. Domage que le photographe n’aie pas clické 10 secondes avant, on aurait vu mes deux jambes en l’air (sans déconner).

Ce que je ne vous ai pas dit, c’est comme on m’a embarqué sans que je me soucie de quoi que ce soit sue une piste 100 fois trop dure pour moi (probablement toute bête, mais trop dure pour moi quand même), et je me suis rendue compte de la chose la plus élémentaire qui soit: quand tu montes, il FAUT descendre. Non mais sans blague, c’est super dangereux, ce système! Et on fait quoi si on prend le maivais remonte-pente et qu’on atterris sur une piste hardcore sans faire exprès? Ou alors si, comme moi, on se laisse embarquer dans la vague des copains, et on se rend compte de ce qui nous attend avant même avoir quitté le télésiège? Et bah on a l’air con. Mais vraiment con. Parce que je te jures que quand ça arrive, t’envisages tout: est-ce que j’enlève mes skis et repars en marchant? Oh putain… déjà que tu ne vois pas la fin de la descente, qui dira la fin de la piste! Non… la marche ne m’a pas paru une bonne idée…
Alors du coup, j’ai fait des traversées. Mais des traversées tellement horizontales que j’avais franchement l’impression qu’au bout de 10 minutes, j’avais à peine descendu 1m. Oh putain (bis)! A ce rythme là, demain, j’y suis encore. Et croyez moi, ce n’étais vraaiiiment pas dans les plans…
Je peste, je pleure un coup, je souffle, je prie, j’y vais. Juliiieeennnn! Comment tu m’as laissé monter sur un truc pareil!! J’ai compris que foutre la faute sur son dos n’étais pas vraiment la solution la plus diplomatique. Et puis lui aussi, il en a marre. Marre de descendre à 2cm/h et marre de m’entendre raler. Et bien vous savez ce qu’on a fait: descente enboités comme des petites cuillers! Ouais, I’m 5 again! Franchement, trop patient, le gars! Je m’aurais envoyé pêtre bien plus tôt que ça…

Bref, voilà le bilan de mon week-end neige, apparemment ce week end il y en a encore.
Et mes bleus n’ont même pas dégonflé sur mes tibias.

One comment

  1. Je voulais juste te féliciter pour le Bolg, il y a tjs des choses intéressantes à découvrir. Du drôle au culturel, il y a un peu de tout.
    Bravo!



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :