h1

Beautiful weirdness

avril 17, 2009

Après quelques minutes d’hésitation pour me décider en quelle langue j’allais poster ce blog, je m’y met en annonçant que je n’ais pas (encore) d’avis tranché sur ce que je vais poster aujourd’hui. Je me suis laissée influencer par la qualité des photos et je me suis dit que c’était assez beau, tout ça. Mais en ce qui concerne l’idée-même… disons qu’elle ne me déplait pas nomplus! Mais je ne sais pas, c’est comme si il manquais quelque chose….. je pense que c’est tout simplement le handicap de ne pas avoir vu les pièces devant moi pour les appréhender sans l’intermédiaire du regard du photographe.

Je reste cependant curieuse de savoir ce que vous en pensez…

pertedetempsf461f161f261f361f561f662f761

La collection s’appelle MOBILIARIO HUMANO, par l’artiste espagnol David Blázquez, et est exposée à Séville jusqu’en mai. Ce que je n’ai pas découvert, c’est le matériau utilisé pour les pièces, mais j’ose piocher dans les ingénues connaissances la ressemblance avec les oeuvres de Duane Hanson, en ce qui concerne le matériau.

5 commentaires

  1. Je trouve ça vraiment très drôle, mettre en réalité le concept de l’homme objet… la photo « étagère » est géniale!


  2. Je les trouve plutôt étranges ces photos… Non???


  3. Moi je ne dirai pas étrange, non… en tout cas pas des photos, parce que, perso, je les trouve assez belles… Par contre, au niveau des objets en soir, peut être, oui!🙂
    Mais tu vois, c’est marrant que l’idée d’homme-objet, comme le disait Stouf ne m’est même pas venue à l’esprit!! (duh! I know..) Mais moi, c’est plus l’idée de « se servir de l’autre » en toute naturalité, qui m’est venue en immédiat. Après, je sais qu’en critique je peux triper assez loin…🙂


  4. Sujet homme-objet ou objet homme bien traité par le photographe. Images insolites à souhait, beau billet !


  5. Ha j’adore ! c’est marrant je ne voyais pas du tout le concept de l’homme objet non plus. Au contraire je vois plutôt l’objet homme. Concept inversé, qui tendrait à dire que pour que les objets nous plaisent il faut qu’ils soient sensibles, organiques, vivants. La ruée vers la chaleur humaine.
    Bref en tous cas tu as un chic formidable pour dégoter des pépites cachées un peu partout dans le monde. Merci ça me donne carrément envie d’aller faire un tour à Séville.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :